Aller au contenu principal

Description

La caféiculture, même dans un système de production biologique, est une activité qui est polluante.

Dans le système de production dit de « la voie humide », d’énormes quantités d’eau sont employées. Selon l’institut de recherche du café de Colombie (Cenicafé), il faut en moyenne 40 litres d’eau pour traiter un kilo de café lavé. 

La pollution de l’eau est un immense problème. Dans de nombreux cas, elle retourne directement aux rivières locales. Cette eau rejetée directement dans les rivières est source de pollution.

Ce film démontre qu’il existe des solutions pour économiser cette eau que la grande majorité des producteurs croient inépuisable.

Les solutions proposées sont : le recyclage, le traitement des eaux usées par les plantes, les puits ou fosses de décantation, les machines permettant d’utiliser très peu d’eau pour le dépulpage et le lavage, etc.

État

  • Labellisé

Langues

  • Espagnol
  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification

Nature pédagogique

  • Documentaire

Niveau

  • Bac

Objectifs de Développement Durable

  • 12. Consommation et production responsables

Thèmes

  • Gestion des ressources naturelles

Types

  • Grain audiovisuel

Mots-clés

caféierscafé biologiqueressource en eaueaux uséesproduction
Le bio comme réaction à la révolution verte
Le bio comme réaction à la révolution verte
La dynamique caféière du sud-est du Mexique dans son contexte national
La dynamique caféière du sud-est du Mexique dans son contexte national
Surgissement du bio comme alternative à la dérèglementation
Surgissement du bio comme alternative à la dérèglementation
Le retour à la poly-production sur la parcelle
Le retour à la poly-production sur la parcelle
Les composts, en substitution des engrais chimiques
Les composts, en substitution des engrais chimiques
Le lombricompostage, un moyen de recyclage des déchets du café
Le lombricompostage, un moyen de recyclage des déchets du café
La lutte contre la broca, le scolyte du caféier, Hypotenemus hampei
La lutte contre la broca, le scolyte du caféier, Hypotenemus hampei
Le café, un marché mondialisé
Le café, un marché mondialisé
Dans le dédale des logos, labels, standards biologiques, éthiques et durables
Dans le dédale des logos, labels, standards biologiques, éthiques et durables
L’analyse sensorielle du café, la cérémonie du « catador »
L’analyse sensorielle du café, la cérémonie du « catador »
Pluma Hidalgo, un village caféier
Pluma Hidalgo, un village caféier
L’introduction du café chez les paysans mayas du Chiapas, une conséquence de la grande plantation
L’introduction du café chez les paysans mayas du Chiapas, une conséquence de la grande plantation
La Finca Irlanda, une exploitation caféière en biodynamie au Chiapas
La Finca Irlanda, une exploitation caféière en biodynamie au Chiapas
Le poids des communautés indigènes dans la production caféière du Chiapas, un exemple : Majomut
Le poids des communautés indigènes dans la production caféière du Chiapas, un exemple : Majomut
Le poids des communautés indigènes dans la production caféière du Oaxaca, l’exemple d’UCIRI
Le poids des communautés indigènes dans la production caféière du Oaxaca, l’exemple d’UCIRI
La place des femmes dans la caféiculture des communautés indigènes
La place des femmes dans la caféiculture des communautés indigènes
La disparition du système de la grande propriété caféière dans le Soconusco, au Chiapas  - Bonus 1
La disparition du système de la grande propriété caféière dans le Soconusco, au Chiapas - Bonus 1
La lutte contre la rouille orangée du caféier, Hemileia vastatrix - Bonus 2
La lutte contre la rouille orangée du caféier, Hemileia vastatrix - Bonus 2
Caféiculture et écotourisme - Bonus 3
Caféiculture et écotourisme - Bonus 3

Contributeurs

Jimenez Jean

Réalisateur / Vidéographe , Université Toulouse Jean Jaurès

Tulet Jean-Christian

Directeur de Recherches, Laboratoire GEODE , Université Toulouse Jean Jaurès

Michaud Nathalie