Aller au contenu principal
Description

Marie-Pierre Hilaire vous présente son métier de directrice du Centre de développement agroalimentaire Ardèche le goût, impliqué dans le projet de prospective alimentaire en Ardèche.

État
  • Labellisé
Langues
  • Français
Licence Creative Commons
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification
  • Paternité
Nature pédagogique
  • Entretiens et témoignages
Niveau
  • Bac
Objectifs de Développement Durable
  • 2. Faim "Zéro"
  • 8. Travail décent et croissance économique
Thèmes
  • Institutions, acteurs, sociétés et territoires
Types
  • Grain audiovisuel
Mots-clés
territoirealimentationagriculturemétierscompétences
Le métier d'architecte
Le métier d'architecte
Le métier de chargé/e de mission Énergie et Climat
Le métier de chargé/e de mission Énergie et Climat
Le métier de responsable de Bâtiment durable
Le métier de responsable de Bâtiment durable
Le métier de consultant/e "GPE"
Le métier de consultant/e "GPE"
Le métier de consultant/e Bâtiment durable et numérique
Le métier de consultant/e Bâtiment durable et numérique
Le métier de responsable recherche et expertise dans une entreprise d'habitat social responsable
Le métier de responsable recherche et expertise dans une entreprise d'habitat social…
Le métier de directeur/rice de bureau d'étude
Le métier de directeur/rice de bureau d'étude
Le métier d'instructeur/rice en autorisations d'urbanisme
Le métier d'instructeur/rice en autorisations d'urbanisme
Le métier de chef/fe d'unité territoriale des espaces verts
Le métier de chef/fe d'unité territoriale des espaces verts
Le métier de directeur/rice de projet habitat et aménagement
Le métier de directeur/rice de projet habitat et aménagement
Le métier de responsable projet innovation durable
Le métier de responsable projet innovation durable
Le métier de conseiller/ère animateur/rice en viticulture
Le métier de conseiller/ère animateur/rice en viticulture
Le métier de maraîcher/ère
Le métier de maraîcher/ère
Le métier de chargé/e de mission agriculture au sein d'un Parc naturel régional
Le métier de chargé/e de mission agriculture au sein d'un Parc naturel régional
Le métier de chargé/e de mission rénovation d'une châtaigneraie
Le métier de chargé/e de mission rénovation d'une châtaigneraie
Le métier de chargé/e de mission au sein d'une Chambre d'agriculture
Le métier de chargé/e de mission au sein d'une Chambre d'agriculture
Le métier de chargé/e de mission mobilité durable
Le métier de chargé/e de mission mobilité durable
Le métier de responsable logistique
Le métier de responsable logistique
Le métier d'animateur/rice nature
Le métier d'animateur/rice nature
Le métier de chargé/e de communication au sein du Centre de développement des Eco-entreprises
Le métier de chargé/e de communication au sein du Centre de développement des Eco-entreprises
Le métier d'analyste en Investissement socialement responsable
Le métier d'analyste en Investissement socialement responsable
Le métier de gérant/e d'un magasin Bio
Le métier de gérant/e d'un magasin Bio
Le métier de fondateur/rice d'un restaurant engagé
Le métier de fondateur/rice d'un restaurant engagé
Le métier de responsable de projet d'une marque - métier de l'économie circulaire
Le métier de responsable de projet d'une marque - métier de l'économie circulaire
Le métier de direction du développement durable et de l'innovation dans une grande entreprise
Le métier de direction du développement durable et de l'innovation dans une grande entreprise
Le métier de responsable de la gestion des connaissances
Le métier de responsable de la gestion des connaissances
Le métier de juriste en droit de l'environnement
Le métier de juriste en droit de l'environnement
Contributeurs

Hilaire Marie-Pierre

Télécharger le fichier

Les métiers du projet de Prospective alimentaire en Ardèche : portrait de directeur·rice de centre de développement agroalimentaire

Marie-Pierre Hilaire, directrice du Centre du développement agroalimentaire Ardèche le goût

En quoi consiste votre métier ?

Je suis directrice du Centre du développement agroalimentaire Ardèche le goût. C'est une association qui a pour vocation d'accompagner les entreprises agroalimentaires dans leur développement : les producteurs, les restaurateurs, les entreprises.

Quelles sont vos conditions de travail ?

Mes missions au quotidien sont des missions d'accompagnement de projets, de développement de projets au bénéfice des entreprises. C'est également de gérer une marque collective, qui s’appelle Goûtez l'Ardèche, qui sélectionne des produits et services de qualité. C'est également de trouver des financements et mener à bien tous ses projets. Mon travail au quotidien est beaucoup un travail de bureau, mais pas du travail en solitaire puisqu'on travaille beaucoup en équipe sur des projets, avec du montage de dossiers de subventions, des réunions d'équipe ou avec les partenaires. Mais c'est également aussi du travail de terrain pour aller rencontrer les entreprises, les partenaires, ou pour être présents sur différents événements comme des salons ou pour organiser différentes manifestations.

Quelles sont les compétences nécessaires ?

Les compétences qu'il faut mobiliser pour ce type de métier sont premièrement des compétences en communication. Il s’agit de communication écrite tout d'abord puisqu'il faut savoir bien évidemment rédiger des dossiers, des courriers pour mener à bien les projets. Il s’agit aussi de communication orale parce qu'il faut savoir intervenir en public, rencontrer les partenaires et argumenter. Il faut aussi maîtriser les supports de communication web et les réseaux sociaux pour faire savoir nos actions. Ensuite, il y a des compétences plus techniques comme savoir monter des budgets prévisionnels, des dossiers de subventions, et ce tout au long de l'année.

Quelle formation avez-vous suivie ? Que conseillez-vous à celles et ceux qui voudraient se former à ce métier ?

J'avais envie, au départ, de faire de la biologie. J'ai donc fait un BTS analyse biologique. Et puis, ensuite, je suis allée à la fac pour faire une licence et un master de génétique microbienne et je suis rentrée sur concours, en école d'ingénieur agronome, à Montpellier, qui est une école spécialisée sur la viti-oenologie et également les sciences et techniques des fruits et légumes. Donc, je me suis spécialisée en industrie agroalimentaire, fruits et légumes et j'avais fortement envie de travailler sur mon territoire, à savoir l'Ardèche. Quand j'ai eu mon diplôme, j'ai donc postulé pour travailler au service de mon territoire.

Qu’est-ce qui fait l’intérêt de votre travail ?

On travaille au quotidien au service des entreprises, au service d'un territoire. On a l'impression de se sentir utile parce qu'on accompagne des projets de développement pour l'avenir : circuits courts, produits de proximité, etc. On accompagne les entreprises à réfléchir à l'avenir, à travailler mieux demain, à se nourrir mieux demain. Donc, c'est vraiment un métier dans lequel on se sent utile. Je conseille ce métier à tous ceux qui ont envie d'œuvrer pour leur territoire et qui ont envie d'accompagner le développement local.