Aller au contenu principal

Description

Caroline Ladage, professeur à Aix-Marseille université, discute dans cette vidéo (9'53) de l'usage de l'enquête dans le cadre d'une éducation à l'environnement et au développement durable. Elle en évoque les finalités, à savoir ce qu'il est possible d'en attendre sur un plan didactique et pédagogique, mais aussi les modalités de mise en œuvre.

État

  • Labellisé

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification
  • Paternité

Mentions Licence

  • Sciences sociales

Nature pédagogique

  • Cours

Niveau

  • Bac+3
  • Bac+4

Objectifs de Développement Durable

  • 4. Education de qualité

Thèmes

  • Education à l'environnement et au développement durable
  • Institutions, acteurs, sociétés et territoires

Types

  • Grain audiovisuel

Mots-clés

éducation à l'environnement et au développement durableenquête
La pédagogie par projet
La pédagogie par projet
Un exemple de mise en œuvre de la pédagogie par projet à l'école primaire
Un exemple de mise en œuvre de la pédagogie par projet à l'école primaire
Un exemple de mise en œuvre de la pédagogie par projet dans l'enseignement secondaire
Un exemple de mise en œuvre de la pédagogie par projet dans l'enseignement secondaire
L'objet FABuleux, un exemple de pédagogie par projet
L'objet FABuleux, un exemple de pédagogie par projet
Les questions socialement vives et les controverses
Les questions socialement vives et les controverses
Traiter les questions socialement vives à l'école primaire : le conte, déclencheur du débat
Traiter les questions socialement vives à l'école primaire : le conte, déclencheur du débat
Un exemple de mise en œuvre des controverses dans l'enseignement secondaire
Un exemple de mise en œuvre des controverses dans l'enseignement secondaire
Un exemple de mise en œuvre des controverses dans l'enseignement supérieur
Un exemple de mise en œuvre des controverses dans l'enseignement supérieur
Le débat et les discussions à visée philosophique
Le débat et les discussions à visée philosophique
Un exemple de mise en œuvre de la discussion à visée philosophique à l'école primaire
Un exemple de mise en œuvre de la discussion à visée philosophique à l'école primaire
La discussion à visée philosophique en lycée
La discussion à visée philosophique en lycée
Le débat et les discussions à visée philosophique dans l'enseignement supérieur
Le débat et les discussions à visée philosophique dans l'enseignement supérieur
Fondements de la pédagogie critique
Fondements de la pédagogie critique
Exemples de mise en œuvre de la pédagogie critique
Exemples de mise en œuvre de la pédagogie critique
Stratégie pour une démarche globale en éducation à l'environnement et au développement durable à partir de l'exploration du milieu de vie
Stratégie pour une démarche globale en éducation à l'environnement et au développement durable à…
Qu'est-ce qu'une enquête ?
Qu'est-ce qu'une enquête ?

Contributeurs

Caroline Ladage

Télécharger le fichier

Caroline Ladage, Professeur, Aix-Marseille Université

La démarche de l'enquête a une histoire longue dans nos sociétés. Elle est liée à des enjeux socio-économiques et aussi scientifiques. On peut alors penser comment on peut transposer ces pratiques d'enquête en éducation et aussi bien sûr en éducation au développement durable. Pour transposer la démarche de l'enquête en éducation, il faut clairement identifier ses finalités pédagogiques et didactiques et donc regarder, considérer comme dispositif de construction de connaissances cette démarche d'enquête suppose un certain nombre de questions. 

On s'interroge sur les objectifs de l'enquête, quels sont les enjeux didactiques, on s'interroge sur son fonctionnement. Est-ce qu’il s'agit de faire un apprentissage tout neuf ? Est-ce qu'il s'agit de confirmer un approfondissement de connaissances ? Comment va se faire la supervision ? Est-ce qu'on a recours à l'internet et comment on va restituer les résultats de l'enquête. Il faut en tout cas, quelles que soient les réponses données à ces questions, sur lesquelles on peut encore revenir, vérifier l'adéquation de la pédagogie de l'enquête pour l'étude de la question qu'on a identifiée et donc pour son enjeu didactique. Pour ça il est très important de réfléchir à la question qui va déclencher l'enquête et qui va permettre une certaine vie à l'enquête. Donc identifier des questions on l'a vu ce n'est pas si simple que ça. Et donc réfléchir sur qu'est-ce qu'une question de développement durable, est bien voilà une question à laquelle évidemment il n'y a pas de réponse univoque, ni précise, ni définitive. On peut aussi se demander qui pose la question ? Est-ce que c'est l'enseignant qui en propose ? Est-ce que ce sont les étudiants qui proposent également ou est-ce que c'est une négociation entre enseignant et élèves ou étudiants ? Voici à titre d'exemple une question qui avait été proposée par une étudiante en troisième année de licence en sciences humaines et qui est : "Dans quel contexte, pourquoi, et avec quels moyens, se préoccupe-t-on aujourd'hui du problème de la pollution lumineuse ?" Voilà une idée de question proposée par une étudiante. Maintenant évidemment on peut envisager tout type de questions et voir si c'est nécessaire pour un enseignant d'aider dans la formulation de la question. 

Alors toujours dans l'idée de cette vie de l'enquête on peut se pencher sur la question de sa profondeur, combien de temps on lui accorde, en combien de successions d'étapes, combien de séances peuvent être accordée à l'enquête ? On sait que mener une enquête peut être chronophage et ne suit pas un rythme scolaire traditionnel. Et quand est-ce qu'on considère que l'enquête est terminée ? Toutes ces questions nous mènent aussi à l'idée de voilà finalement quel est le destin des questions qui ont généré ces enquêtes et comment la question étudiée est-elle traitée ? Cela pose la question également de savoir si on est dans une enquête mono disciplinaire ou interdisciplinaire, là encore très important dans le cadre de l'éducation au développement durable. 

Une autre question, est-ce qu'on considère qu'une enquête est finalisée ou non ? Et cette question-là, de la finalisation de l'enquête, nous pose une autre question : comment on va paramétrer ces enquêtes, quels sont… On sait qu'il y a des modèles connus, on connaît le geste de la recherche d'informations sur internet, qui s'apparente un peu à l'enquête, on connaît les webquests ou quêtes sur internet qui sont proposés par des enseignants. On connaît aussi la démarche d'investigation en sciences ou encore le parcours d'études et de recherches proposé notamment en didactique des mathématiques. 

Alors comment fonctionnent ces enquêtes ? Pour essayer d'avoir un aperçu plus ou moins clair, pour essayer de voir une certaine structure et de repérer des différences, on peut proposer un tableau de ce type qui mesure la profondeur de l'enquête et la profondeur aussi des enjeux didactiques derrière. On peut se demander si c'est l'enseignant qui propose la question ou le problème, si c'est lui qui préconise la procédure et si la réponse est connue d'avance. On peut aussi regarder s'il s'agit juste de vérifier des connaissances ou si c'est pour confirmer, si la démarche est structurée ou guidée par l'enseignant ou alors si la démarche est totalement ouverte. Vous voyez bien qu'il y a différentes combinaisons possibles qui peuvent nous permettre d'identifier dans quel type d'enquête on s'inscrit et quel serait le type d'enquête le plus opportun pour répondre à telle ou telle question en fonction des personnes et de l'âge, de l'avancement de ceux avec qui on travaille. Donc il est important de réfléchir aussi à l'infrastructure de l'enquête. C'est encore une étape dans son paramétrage et en fait en didactique on pourrait dire qu'on réfléchit sur la construction du milieu pour l'étude. Donc, est-ce qu’on ramène tous les matériaux dans la classe ou on va les chercher à l'extérieur ou alors l'on travaille sur les 2 ? Est-ce que les ressources sur lesquelles on travaille sont disponibles ou est-ce qu'on va les construire ? Est-ce qu'on donne une certaine place à internet ? Évidemment internet est une formidable infrastructure pour les enquêtes que le 19e siècle n'avait pas, mais on sait aussi que son usage fécond et contrôlé ne va pas du tout de soi. Et ainsi on peut aussi se demander dans cette construction de l'infrastructure et dans son utilisation, quel rôle tout un chacun peut prendre et quelle est la répartition des responsabilités : du côté des élèves, du côté de l'enseignant, des deux… Voilà quelle combinaison est optimum pour arriver à mener une bonne vie à la démarche de l'enquête ? 

Avec tout ça évidemment il y a une question que l'on ne peut pas éviter, c'est : quels sont les apprentissages que l'on peut viser ? Quelle restitution des résultats de cette démarche d'enquête ? Est-ce que l'on va travailler avec un rapport d'enquête, est-ce qu'on va utiliser l'exposé ? Est-ce qu’on arrive à dire s’il y a eu des apprentissages, est-ce que ces apprentissages sont durables, volatils ? Comment on va faire cette évaluation de la démarche de l'enquête aussi bien du point de vue du dispositif qu'auprès des élèves, des étudiants. Et finalement qu'est-ce qu'on a appris ? 

Évidemment à cet ensemble de questions il est très difficile de répondre, il n'y a pas de réponse univoque. En fait il faut surtout veiller à ce que l'apprentissage visé ne se réduise pas aux techniques de l'enquête elle-même. Il faut non pas qu'il y ait un écrasement de l'enjeu didactique par la pédagogie de l'enquête. Et ça c'est parfois difficile, parce qu’en fait ce qu'on réalise c'est qu'il faut réellement apprendre à enquêter. Il y a un apprentissage en soi à faire. Alors, là retenons notre éclairage par l'histoire et notre éclairage par la démarche de l'enquête scientifique. C'est que l'on doit toujours rappeler que l'enquête doit aussi s'adapter à la situation et que par moment on doit paramétrer l'enquête. Et donc on ne peut pas rentrer dans des standards trop figés. Donc ça c'était évidemment aussi un élément qui nous intéresse dans la démarche de l'enquête pour une éducation au développement durable puisque l'on va souvent être en présence de situations qui sont assez inédites pour bon nombre de personnes. Et donc on accepte que cette démarche de l'enquête ait des contours un peu incertains. 

Alors arrêtons-nous pour terminer et pour conclure brièvement et provisoirement sur cette question. Il y a pour moi à travers ce bref aperçu un intérêt incontestable de la démarche de l'enquête en éducation au développement durable. Mais pour ça, pour bien utiliser cette démarche pédagogique, il faut comprendre les paramétrages de l'enquête et donc voir à quel moment on doit resserrer les paramétrages et à quel moment on peut les desserrer pour aller vers une structure ouverte et plus libre qui est réellement liée à cette éducation du citoyen telle que Dewey le proposait. Et donc on peut aller plus loin, on peut se dire qu'on peut imaginer un travail collectif sur les questions de développement durable à travers la constitution d'un forum de questions ou encore l'animation d'ateliers de production de réponses. 

En fait, pour terminer, si vraiment on veut étudier cet apprentissage de l'enquête et cet apprentissage avec l'enquête, on retient une double exigence. On retient l'importance de maîtriser les techniques d'enquête et ses différents paramétrages, tout en gardant une certaine ouverture et aussi surtout on travaille sur une attitude propice à l'enquête. Il faut avoir une capacité de questionner le monde et il faut avoir une envie d'apprendre comme le disait Charles SPEARS, alors je dirais à vos questions de développement durable et surtout ne bloquez pas les chemins de l'enquête.