Aller au contenu principal

Description

Laurie Ayouaz, responsable "Territoires durables" au sein du Comité 21, montre dans cette vidéo (9'04) la mobilisation des différents acteurs de la société en faveur des Objectifs de Développement Durable. Elle en présente tout d'abord les finalités avant de décrire une initiative, le Tour de France des ODD, dont l'objectif est de renforcer l'appropriation de ces Objectifs et de l'Agenda 2030 par un large public.

Niveau

  • Bac+2
  • Bac+3

Langues

  • Français

État

  • Labellisé

Thèmes

  • Objectifs de Développement Durable
  • Institutions, acteurs, sociétés et territoires

Licence Creative Commons

  • Pas de modification
  • Partage des conditions à l'identique
  • Paternité
  • Pas d'utilisation commerciale

Nature pédagogique

  • Animation
  • Cours

Types

  • Grain audiovisuel

Mots-clés

ODDobjectifs de développement durable
Les acteurs s'emparent des ODD
Les acteurs s'emparent des ODD
Les ODD, des acteurs engagés pour le bien commun
Les ODD, des acteurs engagés pour le bien commun
Les ODD peuvent-ils structurer l’action de la société civile ?
Les ODD peuvent-ils structurer l’action de la société civile ?
On réussira les ODD avec les citoyens
On réussira les ODD avec les citoyens
L’Agenda 2030, agenda pour et par la jeunesse
L’Agenda 2030, agenda pour et par la jeunesse
Comment les entreprises participent-elles à l’intérêt général dans le monde ?
Comment les entreprises participent-elles à l’intérêt général dans le monde ?
Quels acteurs doivent se mobiliser pour atteindre les objectifs sociaux ?
Quels acteurs doivent se mobiliser pour atteindre les objectifs sociaux ?
La mobilisation des acteurs financiers autour des ODD
La mobilisation des acteurs financiers autour des ODD
Comment parler des ODD ? Les médias devant le long terme
Comment parler des ODD ? Les médias devant le long terme

Contributeurs

Laurie Ayouaz

Télécharger le fichier

Comment répondre à l'impératif d'une large mobilisation pour les ODD ?

Laurie Ayouaz, Responsable "Territoires durables" au sein du Comité 21
 

Vous le savez désormais, la mobilisation de toutes et de tous au service des Objectifs de Développement Durable et de l'Agenda 2030 est un impératif pour leur effective réussite, en France et dans le monde. Mais qu'est-ce que cela veut dire, se mobiliser ? Qu'est-ce que veut dire, être acteur des Objectifs de Développement Durable et de l'Agenda 2030 ?

C'est une question centrale parce que la mobilisation ne se décrète pas en ce qu'elle appelle les acteurs, la société civile de manière générale, le grand public, à se sentir à la fois en capacité et en légitimité à se mobiliser. Or ces deux aspects de la mobilisation — d'être en capacité et de se sentir légitime — passent par une véritable compréhension et une appropriation des Objectifs de Développement Durable et de la philosophie de l'Agenda 2030.

Cette philosophie de l'Agenda 2030 a été adoptée dans un contexte international parfois déconnecté ou ressenti comme déconnecté de la réalité et de la société civile en France. Ça pose un certain nombre de questions en matière de mobilisation dans la façon dont on va réussir à mobiliser la société civile, les acteurs, autour de l'Agenda 2030. Il faut trouver comment on explique, comment on sensibilise, comment on évangélise autour des ODD pour en faciliter la compréhension et l'appropriation effective. C'est tout le sens de ce MOOC. C'est le sens d'un certain nombre d'actions en train de se dérouler, portées par différents acteurs, des acteurs institutionnels — le ministère de la Transition écologique et solidaire, le ministère des Affaires étrangères —, par des acteurs associatifs, par des acteurs privés, qui portent les Objectifs de Développement Durable et l'Agenda 2030 vers leur cercle d'acteurs, de parties prenantes, pour en parler et leur expliquer. C'est le sens d'une action qu'est en train de mener le Comité 21, qui s'appelle le Tour de France des Objectifs de développement durable. Elle a vocation, là encore, à expliquer et à porter le message de l'Agenda 2030, de cette ambition nationale et internationale dans les territoires régionaux, dans un contexte d'une France décentralisée.

Qu'est-ce que le Tour de France des Objectifs de Développement Durable ?

Ce n'est pas un Tour de France qui se déroulera à vélo, c'est un Tour de France qui se déroulera sur plusieurs années et imaginé à partir de plusieurs constats.

  • Le premier constat, c'était que fin 2016, alors même que ça faisait un an et demi que les Objectifs de Développement Durable et l'Agenda 2030 avaient été signés par la France et par la communauté internationale, en France, un tout petit noyau d'acteurs et d'organisations était au fait, commençaient à se mobiliser, mais c'était très faible et très loin de ce qu'il aurait fallu que ce soit à un an et demi de leur adoption, alors qu'on est à l'horizon 2030. C'était le premier constat, c'était une connaissance, une appropriation encore très faible, en France, des Objectifs de Développement Durable.
  • Le second constat, c'était qu'il y avait un certain nombre de choses très bien faites en matière de développement durable, qui avaient vraiment contribué à changer les choses, à changer les mœurs, à changer les pratiques, en France, dans les organisations et les territoires, et qu'il fallait certainement les valoriser et les promouvoir, repartir et capitaliser de toute cette matière, mais aussi les regarder au prisme d'un référentiel nouveau qui est cet Agenda 2030. Pourquoi ? Parce qu'il faut aussi parfois regarder ces actions et les évaluer au-delà de ce qui se passe seulement sur le territoire. On est dans un monde globalisé aujourd'hui. Nos actions ont parfois des impacts dans d'autres pays, à l'étranger. D'évaluer l'impact, la pertinence de ce qui se faisait, que l'on considère comme positif en France au prisme de l'Agenda 2030, ça a un intérêt important dans un contexte où un certain nombre de ces démarches peuvent parfois s'essouffler.
  • C'était le troisième constat, c'était de se dire que les Objectifs de Développement Durable pouvaient apporter un nouveau souffle à cette dynamique territoriale de développement durable, à cette dynamique organisationnelle, qui parfois pouvait pâtir d'une certaine longueur, de voir toujours les mêmes acteurs se mobiliser. Avec l'Agenda 2030, avec les ODD, cette philosophie, tel qu'elle est amenée, mais aussi les visuels, tout ce qu'elle porte en termes de transversalité, pouvait aider à une redynamisation de ces initiatives et de ces projets dans les territoires français.

C'étaient ces trois constats qui ont été dans le sens de l'accouchement du projet Tour de France des Objectifs de Développement Durable. Il y avait aussi un contexte très particulier en France, fin 2016, puisqu'on a vu évoluer un certain nombre de choses en matière de décentralisation avec de nouvelles régions, de nouvelles très grandes régions, et des territoires qui parfois se ressemblaient peu, ou en tout cas se connaissaient peu. On s'est dit que le Tour de France des ODD pourrait aider à trouver un dénominateur commun qui est le développement durable pour fédérer ces acteurs autour d'un sujet qui les concerne tous sur un territoire précis. Voilà les constats du Tour de France des ODD et de l'engagement du Comité 21 à aller vers l'évangélisation des ODD.

Comment ça se passe concrètement ?

Évidemment que ce Tour de France des ODD ne pourra pas tout faire seul en matière de sensibilisation, de promotion et d'appropriation des Objectifs de Développement Durable.

En revanche, il permet d'offrir une enceinte dans les territoires, une enceinte régionale au service de l'Agenda 2030 et des ODD, où les acteurs peuvent se rencontrer, peuvent dialoguer, peuvent manipuler les Objectifs de Développement Durable. C'est tout l'enjeu. Ils seront dans une phase d'expérimentation des ODD qui leur permettront de se dire "OK, j'ai compris maintenant, je me sens capable et légitime pour repartir dans mon organisation sur mon territoire, dans ma maison, et voir comment je peux contribuer à leur réalisation dans mon périmètre d'action". Il y a cette enceinte de rencontres.

L'objectif du Tour de France, c'est aussi de créer des partenariats. C'est au cœur de la réalisation de l'Agenda 2030, mais ces partenariats, c'est comme la mobilisation, ça ne se décrète pas. Les acteurs peuvent parfois, même sur un territoire commun, ne pas se connaître et ne pas savoir ce qu'ils font en complémentarité ou en similitude. Favoriser et permettre leur rencontre, c'est aussi contribuer à la réalisation des ODD parce qu'ils peuvent repartir avec l'idée de travailler ensemble pour favoriser et renforcer un impact en matière de développement durable plus important et plus efficient.

Le troisième enjeu, le troisième objectif du Tour de France des ODD, c'est d'allumer des mèches, en région, qui permettraient la création de communautés régionales des ODD, en tout cas de permettre aux personnes et aux organisations qui ont participé à ces étapes régionales du Tour de France de se dire, c'est ma responsabilité de continuer à promouvoir et à porter le message de l'Agenda 2030 auprès de mes parties prenantes. Je m'y engage avec tous les acteurs que j'ai pu rencontrer et avec les outils qu'on a mis à disposition. C'est comme ça que la mobilisation se fera, en partant de noyaux concentriques, en leur permettant de se disperser sur le territoire et d'aller au plus près des réalités territoriales.

Ce Tour de France se continue en 2018 avec une étape dans le Grand-Est qui a eu lieu en septembre, une étape en Occitanie qui aura vraisemblablement lieu d'ici la fin de l'année 2018, et d'autres étapes à venir en 2019. Vous pourrez retrouver toutes les informations qui vous seront mises à disposition dans le MOOC et aussi sur le site du Comité 21 pour suivre le calendrier. Venez nombreux participer à ces étapes régionales et faites en sorte que, dans les territoires aussi, on parle des Objectifs de Développement Durable.