Aller au contenu principal

Description

Dans cette vidéo, Nicolas Robin discute des éléments clés à transmettre aux enseignants afin qu'ils puissent mettre en place des projets d'éducation à l'environnement et au développement durable. Il distingue notamment les émotions, la pensée systémique, l'empathie et la relation à l'environnement.

État

  • Labellisé

Langues

  • Français

Niveau

  • Bac+2
  • Bac+3

Objectifs de Développement Durable

  • 4. Education de qualité

Types

  • Grain audiovisuel
Les représentations de l'éducation au développement durable
Les représentations de l'éducation au développement durable
Multi, pluri, inter ou transdisciplinarité pour une éducation en vue d’un développement durable ?
Multi, pluri, inter ou transdisciplinarité pour une éducation en vue d’un développement durable ?
Principes pour un parcours éducatif scolaire relatif à un développement durable
Principes pour un parcours éducatif scolaire relatif à un développement durable
Résoudre des problèmes complexes et gérer l'incertitude, un principe d'EDD à intégrer
Résoudre des problèmes complexes et gérer l'incertitude, un principe d'EDD à intégrer
La pédagogie de projet au cœur de l'éducation pour un développement durable
La pédagogie de projet au cœur de l'éducation pour un développement durable
Les cartes mentales en éducation au développement durable
Les cartes mentales en éducation au développement durable
Les cinq niveaux d'intégration de l’Éducation au développement durable dans les classes
Les cinq niveaux d'intégration de l’Éducation au développement durable dans les classes

Contributeurs

Nicolas Robin

Télécharger le fichier

Nicolas ROBIN, Directeur du Laboratoire de Didactique des Sciences Naturelles – HEP St Gall 

Quelle éducation à l'environnement pour la formation des futurs enseignants du primaire et du secondaire ?

La dernière décennie, sous l'égide de l'Unesco, a vu la publication d'une quantité très importante de documentations, de rapports, de rapports de recherche sur la thématique d'une éducation en vue du développement durable.

    La thématique d'une éducation en vue du développement durable est, par essence, pluridisciplinaire. 

    Dans cette approche, le rôle de l'éducation à l'environnement représentée, entre autres, par l'approche de la biodiversité est tout à fait central, ce qui fait que cette question de quelle forme, quelle est la place de l'éducation à l'environnement dans la formation des enseignants est tout à fait légitime.

    Mais de quoi parle-t-on lorsque l'on parle d'éducation à l'environnement pour les enseignants et au-delà pour les élèves, qu'attend-on ? 

    Attend-ton cette image peut être passéiste, peut-être idéalisée de l’enseignant tentant de transmettre à ses élèves de la diversité du monde vivant autour du lieu d'enseignement, tentant d'apprendre à ses élèves la manière de déterminer insectes et autres organismes, tentant de faire comprendre à ses élèves le fonctionnement et la dynamique des écosystèmes ?

    A-t-on cette image de l'enseignant partant en excursion avec ses élèves ou futurs enseignants afin de découvrir les écosystèmes alentours ?

    Cette image peut être considérée comme passéiste, je ne le pense pas, mais je pense qu'il faut la repenser au vu des apports de cette décennie de l'Unesco sur une éducation en vue du développement durable car les nombreux rapports et les nombreuses documentations publiés nous ont apporté une autre approche, nous ont motivé pour repenser l'éducation à l'environnement dans le cadre d'une éducation en vue du développement durable.

Afin de traiter cette thématique de l'éducation à l'environnement dans la formation des enseignants, je désire prendre un exemple. Je vais prendre l'exemple des activités aussi bien en recherche et en formation menées à la Haute Ecole Pédagogique de Saint-Gall, en Suisse alémanique. Pourquoi cet exemple ? Non pas que je considère les travaux faits à la Haute Ecole Pédagogique de Saint-Gall comme étant un modèle dans le domaine, mais afin d'appuyer mon argumentation.

    Depuis plusieurs années, nombreux enseignants, professeurs de la Haute Ecole Pédagogique de Saint-Gall s'engagent pour une éducation en vue du développement durable et notamment dans le domaine de l'éducation à l'environnement.

    Que font-ils ? Ils tentent d'aborder l'éducation à l'environnement par différents axes, aussi bien l'axe de l'éthique, l'axe de la pensée systémique, c'est-à-dire comprendre les interactions au sein des écosystèmes, comprendre les interactions entre les différents éléments de l'environnement, c'est-à-dire pas seulement les organismes ou le milieu dans lequel ils évoluent, mais également les êtres humains.

    Un concept est souvent donné dans le cadre de ces travaux, dans le cas de ces enseignements, c'est l'idée de midwelt, quelque chose de difficilement traduisible en français mais qui nous donne l'idée de tout ce qui va avec, c'est-à-dire que lorsqu'un enseignant parle de l'environnement, il parle aussi à ses élèves, il parle aussi de ses collègues, et dans cette approche, d'autres aspects jouent tout naturellement un rôle important, que sont l'aspect des émotions, que sont les aspects de l'empathie.

    Tous ces aspects sont intégrés dans la formation des futurs enseignants à la Haute Ecole Pédagogique de Saint-Gall mais c'est seulement en 2011, avec la publication d’un opus par deux auteurs, Ursula FRISCHKNECHT de la Haute Ecole Pédagogique de Saint-Gall et Barbara GUGERLI de la Haute Ecole Pédagogique de Zurich, que cette approche didactique de l'éducation à l'environnement a trouvé une forme plus modélisée. 

    Ces deux chercheuses ont tenté de porter sur un modèle, sur le papier cette approche qu'elles traduiront d'intégrale, cette approche globale de l'éducation à l'environnement. 

    L'idée est de dire, l'objectif d'une éducation à l'environnement est de former les enseignants qui eux-mêmes formeront les élèves des générations à venir, afin qu'ils puissent agir dans la perspective d'un développement durable. 

    Et pour cela, elles proposent ce modèle, en disant : afin d'agir pour l'environnement, afin de développer une éducation à l'environnement viable, il faut jouer sur ces différents aspects que sont les émotions, que sont l’empathie, que sont l’action par rapport à l'environnement mais également la pensée systémique, c'est-à-dire des aspects cognitifs de compréhension des différents éléments de l'environnement.

    Dans ce paquet cognitif, vous retrouvez l'approche traditionnelle de l'éducation à l'environnement.

    Ce modèle a été publié en 2011, mais comme vous le savez, un modèle reste un modèle et entre le modèle et la pratique, il y a toujours une certaine distance et il a été décidé très rapidement de voir si ce modèle était transposable dans la pratique de l'enseignement.

Mais avant tout, il est pour nous important de regarder ce que dit la recherche. Car la recherche existe avant tout depuis ces 10 dernières années sur ces différents aspects.

    L'aspect des émotions, l’aspect du lien à l'environnement des enseignants et des élèves, l'aspect de la capacité d'action en vue du développement durable et l'aspect pensée systémique.

    La recherche nous dit entre autre que la relation à l'environnement des élèves, des futurs enseignants est un prédicteur très important de la capacité d'action des élèves ou des enseignants.

    La recherche nous dit également que des variables psychologiques comme les émotions, comme la responsabilité sont aussi des prédicteurs importants pour une action en vue d'un développement durable.

    Tout ça pour dire que ce modèle, développé en 2011, basé certes d'une part sur une expérience d'enseignement, trouve aussi un ancrage dans la recherche en didactique des sciences.

Comment passer maintenant à une mise en œuvre de ce modèle, une mise en œuvre qui ne doit pas être sauvage, une mise en œuvre qui doit être encadrée par la recherche en didactique des sciences.

    Pour cela, un test a été fait pendant plus de deux ans avec près de 120 élèves de primaire, bien évidemment ce modèle pourra être testé au niveau du secondaire avec de nombreux enseignants du primaire et on a testé la capacité des enseignants à encourager ces différents aspects : émotions, pensée systémique, relation à l'environnement, empathie envers les autres, et de voir dans quelle mesure cela avait en effet sur les capacités et la volonté d'engagement des élèves.

    Cette étude, qui est une étude pilote, donc c'est toujours un work in progress, cette étude nous a donné des premiers indicatifs montrant qu'il est très important d'intervenir dans ce domaine, montrant qu'il est très important d'intervenir aussi à la fin de l'école primaire.

    Pour cela, il faut former les enseignants, il est très important de former ces enseignants, former ces enseignants à ces différentes compétences : émotions, pensée systémique, empathie et relation à l'environnement.

Voilà, on arrive ainsi à une démarche fondée sur l'expérience, fondée sur la théorie, fondée sur des travaux de recherche, fondée sur une décennie de réflexion sur l'éducation en vue du développement durable pour un retour vers des champs disciplinaires, pour un retour vers une pratique au quotidien de l'éducation à l'environnement, un retour qui doit se faire encadrer par la recherche et qui peut se faire encadrer par la recherche, qui en profite, qui profite de la recherche et ce retour pluridisciplinaire, ce retour au champ disciplinaire de l'éducation à l'environnement dans la formation des enseignants est pour moi la clé du succès pour une transmission efficace et un partage efficace des savoirs entre les enseignants et les élèves.