Aller au contenu principal

Description

Serge Planton, responsable du groupe de recherches climatiques Météo-France, se focalise sur
l'évolution du climat au cours des 160 dernières années. Il met en évidence, à l'aide de simulations, la
responsabilité des activités humaines dans le réchauffement observé.

Objectifs d’apprentissage :
- Mieux comprendre l'évolution du climat au cours des 160 dernières années
- Comprendre l’influence des activités humaines sur l'évolution du climat récent.

État

  • Labellisé

Langues

  • Français

Niveau

  • Bac+2
  • Bac+3

Thèmes

  • Enjeux Climat/Énergie
  • Les problématiques environnementales

Types

  • Grain audiovisuel
Le système climatique : échelles d'espace et de temps
Le système climatique : échelles d'espace et de temps
Changement climatique : la naissance d'une problématique
Changement climatique : la naissance d'une problématique
Les gaz à effet de serre : description, sources, et impacts radiatifs
Les gaz à effet de serre : description, sources, et impacts radiatifs
Climate projections: temperature
Climate projections: temperature
Le système climatique : échelles d'espace et de temps
Le système climatique : échelles d'espace et de temps
Le rôle de l'effet de serre sur le climat
Le rôle de l'effet de serre sur le climat
Changement climatique : la naissance d'une problématique
Changement climatique : la naissance d'une problématique
La sécheresse au Sahel : première interrogation scientifique sur le rôle de l’homme sur le climat
La sécheresse au Sahel : première interrogation scientifique sur le rôle de l’homme sur le climat
La détection et l'attribution des changements climatiques, le rôle des facteurs naturels
La détection et l'attribution des changements climatiques, le rôle des facteurs naturels
Prévisibilité du climat : l'état de nos certitudes et de nos questionnements
Prévisibilité du climat : l'état de nos certitudes et de nos questionnements

Contributeurs

Serge Planton

Dans cette vidéo, Serge Planton se focalise sur l'évolution du climat au cours des 160 dernières années. Il met en évidence, à l'aide de simulations, la responsabilité des activités humaines dans le réchauffement observé.