Aller au contenu principal

Description

Le Soleil nous offre des détails beaucoup plus précis qu'aucune autre étoile : des détails de l'ordre de 70km sont maintenant accessibles depuis des télescopes terrestres. Il est donc nécessaire de définir des systèmes de coordonnées qui permettent de repérer sans équivoque ces structures.

Définir un système de coordonnées pour le Soleil n'est cependant pas aussi simple que cela peut paraître. Comme nous l'avons vu, la vitesse de rotation du Soleil varie avec la latitude, et aucun point fixe (et de durée de vie suffisante) ne peut servir de repère puisque le Soleil est gazeux. D'autre part, le Soleil est une sphère : la troisième dimension de notre étoile doit être prise en compte. Enfin, la plupart des systèmes sont liés à un observateur sur Terre. Il faudra adapter les repères pour des observations faites par des satellites dont la distance au Soleil serait plus réduite. SoHO par exemple est un satellite situé au point de Lagrange - environ 1,5 million de kilomètre de la Terre dans la direction du Soleil - qui voit le Soleil 1% plus gros qu'un observateur sur Terre. Par la suite, nous considèrerons cependant uniquement le point de vue d'un observateur au sol.

État

  • Valorisé

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification

Nature pédagogique

  • Cours

Niveau

  • Bac+3

Types

  • Grain numérique

Mots-clés

Mécanique célesteAstronomiesoleilcoordonnées cartésiennes héliocentriquescoordonnées héliographiquescoordonnées héliocentrique-radialcoordonnées cartésiennes et radialesrotation Carrington

Contributeurs

Arnaud Beck

Audrey Delsanti

Carine Briand