Aller au contenu principal

Description

Comme symbole abouti de l'urbanisation commerciale périphérique, les centres commerciaux ont suscité depuis leur apparition dans le paysage urbain français de nombreuses critiques. Du fait qu'ils abritent les surfaces commerciales les plus importantes, une bonne part de responsabilité leur était traditionnellement attribuée dans le déclin du commerce des centres-villes. D'un point de vue urbanistique, René Péron a montré comment les centres commerciaux des années 1970 et 1980 ont aussi largement participé à la production de périphéries commerciales autistes. Les préoccupations écologiques étaient par contre quasiment absentes du débat sur les centres commerciaux périphériques.

Aujourd'hui le renversement de ces priorités est favorisé par l'affirmation de l'exigence du développement durable.

Nous proposons donc des pistes de réflexion selon trois axes thématiques que nous présenterons successivement, à partir du cas particulier de la dernière génération de centres commerciaux apparus au cours des années 1990, qui intègrent les loisirs sous diverses formes : les «complexes commerciaux récréatifs».

 

 

État

  • Valorisé

Types

  • Grain numérique

Mots-clés

commercedéveloppement urbain durablecomplexes commerciaux récréatifsdéveloppement durableCommerce