Aller au contenu principal

Nouveau parcours Développement durable - RSE - éthique

ESILV - Ecole d’ingénieurs du Pôle Léonard de Vinci

Voir les formations

Description

La responsabilité éthique des ingénieurs est désormais conditionnée par la nouvelle donne environnementale et sociétale qui concerne notre siècle et les siècles à venir. Pour mieux former à ces enjeux, l’ESILV fait évoluer ses enseignements avec l’introduction d’un nouveau parcours Développement durable – RSE- éthique dans le cadre du cursus ingénieur. Un nouveau cursus « éthique de l’ingénieur » est proposé aux étudiants du cycle ingénieur, dès la rentrée 2021.

Détail

L’Humanité a atteint un niveau de développement technologique très élevé qui ne lui permet pourtant pas de répondre à l’un des enjeux majeurs du XXIème siècle : le péril environnemental en cours (réchauffement climatique, perte de la biodiversité, pollutions diverses, etc.). Dans ce contexte, le progrès technologique devient plus un facteur d’instabilité que de progrès humain. C’est le constat réalisé en 2021 par une centaine de prix Nobel dans une tribune intitulée « Our Planet, Our Future ». Si les progrès technologiques ont jusqu’ici mené à une plus grande déstabilisation de la planète, force est de constater que la technologie est également indispensable pour répondre aux enjeux actuels comme ceux de la transition énergétique. Pour cela il convient qu’elle soit repensée dans une démarche plus verte.

Concepteur et modélisateur des systèmes, l’ingénieur détient une responsabilité singulière : que les solutions techniques imaginées et mises en œuvre répondent effectivement et en priorité aux défis de l’Humanité au XXIème siècle. Pour ce faire, l’éthique représente à la fois un outil pour la réflexion et un guide pour l’action. Appliquée à la technologie et aux ingénieurs, elle doit permettre une meilleure compréhension des enjeux sociologiques associés à la technique et notamment le rôle de l’ingénieur citoyen, et la dimension politique de toute innovation technologique.

A l’heure du péril environnemental et de ces causes sous-jacentes, le cours d’éthique de l’ingénieur est indispensable aux futurs professionnels qui auront à occuper des postes à responsabilité, pour lesquels l’expertise « technique », bien que nécessaire, est à elle seule, insuffisante. 

Dans ce contexte, ce cours a pour objectif notamment :

  • D’expliciter la notion d’Anthropocène, et de mettre en lumière les scénarios et trajectoires sociotechniques actuelles, notamment les relations d’interdépendance entre sphère technique, sphère physique et sphère économique.
  • Permettre aux étudiants de « définir et d’assumer leur sphère de responsabilité » en tant qu’ingénieur citoyen.
  • D'interroger les « modes de gouvernance actuels de l’innovation » .
  • D’amener les étudiants « à mettre en œuvre une logique de durabilité en s’appuyant sur l’esprit critique, l’autonomie et la réflexivité. »

De nombreux de temps de parole, d’échange et de débats sur des controverses techniques sont aménagés pour favoriser la réflexion critique des étudiants.
 

En savoir plus

Type d'initiative

  • Dans l'enseignement