Aller au contenu principal

La durabilité et l'éthique sont intégrées à la stratégie

ESCP Business school

Voir les formations

Description

Les enjeux de la transition écologique ont été intégrés dans la stratégie de l'Ecole. L'Ecole se donne comme mission de créer un impact positif durable sur les entreprises et la société grâce à l'innovation et à une interconnexion unique entre les activités (éducation, recherche, partenariats d'entreprise, ...).

Détail

L’école a créé, en 2018, la fonction d’Associate Dean for Sustainability transition afin de porter les enjeux de la transition écologique au sein des instances décisionnaires et stratégiques de l’école. Cette personne siège au sein du Comité Exécutif de l’école. Il a été rejoint début 2020 par un chargé de mission transition durable.

L’école a rejoint le réseau du Global Compact des Nations Unies dédié à ces questions dans les écoles de commerce : “Principle for responsible management education” (PRME).

L'école a créé plusieurs chaires sur ces sujets :

La chaire "Économie circulaire et Business models durables" se positionne comme accélérateur d’innovations pour une transition vers l’économie circulaire. Ses domaines d’action concernent la recherche, la formation et la diffusion de bonnes pratiques dans l’univers managérial. Son approche est résolument interdisciplinaire, dans la mesure où l'économie circulaire met en jeu les sciences sociales, les sciences politiques, les sciences de l'ingénieur, l'économie, le design et les différentes disciplines de gestion. Les travaux de la Chaire cherchent à étudier, identifier et expliciter les verrous qui empêchent les entreprises de déployer un modèle 100% circulaire, au sein même de leur organisation et au-delà (pouvoirs publics et éco-organismes, marchés, consommateurs), afin de déterminer les changements à engager et leviers à activer pour déployer tout le potentiel de l’économie circulaire. Soutenue par Deloitte, elle compte 8 professeurs et plusieurs assistants de recherche.

La chaire "Environment and Economics", fondée en 2011, traite des questions environnementales, comme le changement climatique, la rareté des ressources et les décisions politiques et les entreprises face à ces problématiques. Une compréhension prospective des exigences futures d'une économie durable offre des opportunités d'innovation et la capacité de leadership du marché dans le secteur environnemental. Les problèmes environnementaux actuels sont discutés conjointement avec leur analyse économique et les fondements comportementaux des décisions économiques. En recherche, la chaire se concentre sur la modélisation par agents et les approches économiques comportementales en économie écologique. Les modèles de simulation sont utilisés pour comprendre pourquoi les décisions mènent souvent à un comportement non durable et pour analyser comment la politique pourrait changer cela.

La chaire "Corporate sustainability" part du constat que plusieurs ambitions majeures liés à la durabilité comme « Our common future »  ou  « L’agenda 2030 pour le développement durable » montrent  l’importance du rôle que peut jouer les entreprises, managers et entrepreneurs dans ce domaine. Comprendre les motivations et les opportunités pour l’action, mais également les limitations est crucial pour faire avancer le management et l’entreprenariat du  21ème  siècle. 

La chaire "Business ethics and management control" traite de ces deux aspects au sein de l'entreprise. Alors que l’éthique des affaires, en particulier la RSE comprennent des objectifs sociaux, moraux ou durables au sein de l’entreprise, le contrôle de gestion a été établie comme une fonction centrale de plusieurs départements de gestion, et doit principalement s’assurer du succès économique des employés de l’entreprise. Cette chaire travaille principalement sur la gestion d’entreprise dans le cadre des sciences sociales et comportementales. 

En savoir plus

Type d'initiative

  • Stratégie de l'établissement