Aller au contenu principal

Feuille de route des Transitions environnementales et sociétales

Université de Bordeaux

Voir les formations

Description

Riche de ses communautés engagées, l’université de Bordeaux met en œuvre depuis 2021 une feuille de route des transitions environnementales et sociétales inscrite dans son plan stratégique à 2030. Son objectif est ainsi d’engager des actions transformatrices en interne et avec ses partenaires territoriaux et économiques afin de relever les défis des crises environnementales, sociales, économiques et politiques de l’ère anthropocène. 

Détail

L'objectif de l'Université est d’intégrer la problématique et les compétences interdisciplinaires relatives aux transitions dans tous les parcours de formation aux trois niveaux licence, master et doctorat, afin de répondre aux attentes conjointes des étudiants et de leurs futurs employeurs.

La plupart des grands programmes de recherche (GPR) et des Réseaux de recherche en impulsion (RRI) de l’université de Bordeaux intègrent également les enjeux des transitions : en accompagnant les équipes de recherche pour participer plus encore aux grands programmes de recherche français et européens; et, en faisant des campus et des territoires de véritables « laboratoires vivants », permettant d’associer les expertises scientifiques, les compétences des partenaires et les participations citoyennes à des « résolutions de problème » relatives à la pollution, au climat, aux mobilités...

L'Université a pris 24 engagements :

- Transformation des modes de fonctionnement et d'action : expérimentation de nouveaux modes de fonctionnement, être un lieu de débat éclairé, plan de communication pour promouvoir les initiatives en faveur de la transition environnementale et sociétale au sein de l’établissement...

- Formation des personnels : Des formations qui couvrent l’ensemble des dimensions des transitions environnementales et sociétales seront proposées dans le cadre du plan de formation des personnels.

- Réseau d'animation : Réseau d’étudiants ambassadeurs pour promouvoir les bonnes pratiques et les dispositifs d’engagement, les diffuser sur les campus et animer les communautés, Réseau de référent(e)s des transitions environnementales et sociétales à différentes échelles pour l'intégration des enjeux et des objectifs de transition au cœur de l’université.

- Engagement valorisé : Ensemble de dispositifs de valorisation de l’engagement sera proposé. La valorisation de l’engagement des étudiants en matière de transition environnementale et sociétale sera généralisée dans les cursus et son déploiement soutenu par une coordination transversale, avec par ex. des open badges.

- Gouvernance : Les enjeux des transitions environnementales et sociétales seront ainsi mis à l’agenda de toutes les instances de pilotage et de dialogue, à tous les niveaux de l’établissement.

- Evaluation de la politique de transition : le Conseil des transitions environnementales et sociétales (CTES) fera le suivi et l'évaluation de cette politique de transition.

- Politique partenariale : Les enjeux de transition environnementale et de responsabilité sociétale seront intégrés à la contractualisation de tout nouveau partenariat.

- Déplacements : Favoriser les mobilités actives ou partagées. Elaboration d'un plan de déplacement pour identifier les besoins et proposer des solutions alternatives. Mise en place d'un Plan vélo, d'une application de covoiturage. Réduire les déplacements polluants dans les mobilités professionnelles. Réalisation de bilan carbone pour sensibiliser chaque personnel sur son empreinte carbone.

- Transition énergétique : l’université agit sur différents leviers : la qualité intrinsèque du bâti et des équipements, la performance de l'exploitation de ses équipements, la sobriété énergétique des usages et l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. L'obectif est de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40 % minimum d’ici 2030.

- Gestion des ressources en eau : réduction de la consommation d'eau, récupération des eaux de pluie.

- Schéma directeur immobilier : L’université intégrera des prescriptions environnementales dans 100% des contrats de travaux (construction ou rénovation) en se basant sur les normes de réglementation thermique et de protection de la biodiversité.

- Biodiversité : l’université conduira une étude de diagnostic environnemental sur ses campus. Etablissement de zonage d'espaces protégés...

- Politique d'achat : Augmentation de la part des marchés comprenant une clause sociale et environnementale. Tendre vers le zéro plastique à usage unique et privilégier les circuits-courts. Favoriser l’économie sociale et solidaire.

- Gestion raisonnée des déchets : L’université généralise le recyclage et la valorisation de ses déchets. La politique d’achats sera adaptée de manière à éliminer au maximum les emballages et les plastiques à usage unique.

- Une communauté responsable : guide sur les usages du numérique, choix technologiques pour réduire son impact numérique.

- Diversité, égalité : L’université déploie une politique globale et intégrée en faveur de la diversité et de l’égalité qui proscrit systématiquement toute forme de discriminations et de violences.

- Lutte contre la précarité : avec le CROUS, meilleure prise en charge de la précarité étudiante.

- Transformation du travail : les étudiants et personnels seront accompagnés par des actions de formation, de coaching ou de soutien individuel ou collectif pour une meilleure qualité de vie au travail. Cellules de prévention de toutes les formes de risques psychosociaux.

- Campus santé

- Lien social : ’épicerie sociale et solidaire, les jardins partagés, les ressourceries sont des lieux de cohésion sociale, de "faire ensemble".

- Formation : Tous les parcours de l’université de Bordeaux intégreront un module obligatoire pour les niveaux Licence et Master afin d’appréhender et construire la transition environnementale et sociétale. Une intensification de la formation, par niveaux de compétence progressifs et allant jusqu’à la certification, sera proposée par le biais de modules complémentaires optionnels. L’université se positionne comme une ressource sur son territoire, pour former partenaires, élus, décideurs publics et acteurs du monde socio-économique aux enjeux des transitions environnementales et sociétales. Elle proposera ainsi des formations diplômantes et des certifications basées sur les connaissances produites à l’université et développera des formations courtes ouvertes dans le cadre de la formation tout au long de la vie.

- Recherche : la prise en compte des impacts environnementaux et sociétaux sera intégrée au pilotage de l’ensemble du processus innovation. Les thèmes de recherche seront sur ces enjeux : santé, bien-être et inclusion, impact du changement climatique, énergie et neutralité carbone, alimentation et écosystèmes résilients...

En savoir plus

Accord de Grenoble

  • Signataires

Label

  • Agir ensemble
  • DD&RS

Type d'initiative

  • Stratégie de l'établissement