Aller au contenu principal

Eco-responsabilisation des associations étudiantes

Sciences Po Toulouse

Voir les formations

Description

Engagé dans une démarche de transition écologique, Sciences Po Toulouse veille au respect des Principes de transition (réduction du gaspillage, des déchets, alimentation durable,...) Les associations étudiantes doivent s’engager à suivre ces principes.

L’association Gaïa mènent de nombreuses actions pour sensibiliser et changer les comportements des étudiants.

Détail

Le gaspillage alimentaire est interdit pour tout événement étudiant. 

Pour réduire les déchets, les associations s’engagent à mettre fin à l’usage du plastique à usage unique, conformément à la loi française Egalim de 2018 et la directive européenne relative à la réduction de l’incidence de certains produits en plastique sur l'environnement de 2019. 

Les associations s’engagent à encourager à l’occasion de petits-déjeuners ou de repas lors d’évènements liés à l’IEP l’achat de produits locaux, éthiques et de qualité. Il s’agit entre autres d’éviter les gâteaux industriels à base d'huile de palme, fabriqués à l’étranger etc., et de proposer une option végétarienne.

En ce qui concerne les habits de promotion, il est nécessaire de sélectionner des modèles respectueux de l’environnement, de ses fabricant·e·s, et fabriqués en France. Les associations sont encouragées à proposer des textiles en coton bio français certifiés par un label comme Ecocert. D’autres alternatives plus écologiques et économiques sont aussi possibles : la seconde main, le DIY... 

Les goodies proposés par les associations doivent être réduits en nombre et en quantité. Les associations s’engagent à ne proposer que quelques goodies utiles, fabriqués en France et ayant une composition et une fabrication respectueuses de l’environnement.

Les associations étudiantes sont encouragées à développer l’économie circulaire par exemple sous la forme d'opérations de don/la vente d’affaires comme les livres utiles aux cours, les vêtements lors de vide-dressing, etc.

Il est nécessaire que les associations choisissent soigneusement leurs partenariats pour privilégier des partenaires locaux·les et dont l’activité est respectueuse de l’environnement. Dans cette optique, le choix d’acteur·rice·s indépendant·e·s plutôt que de chaînes de magasins dont l’influence environnementale est néfaste sera valorisé, notamment lors de l’attribution des budgets des associations.
Parallèlement à ces partenariats responsables, les associations de l’IEP seront encouragées à transférer leurs comptes vers des banques plus respectueuses de l’environnement, d’autant plus qu’elles détiennent des budgets modestes et n’épargnent pas, facilitant leur changement vers une banque alternative.

Les associations s’engagent à choisir le monde transport le moins polluant et à n'envisager l’avion que lorsque les autres moyens de transports (train, bus, covoiturage) s'avèrent trop contraignants. 

Les associations de l’IEP doivent s’engager à privilégier le local pour leurs évènements (région Occitanie, France, Europe) ce qui permettrait également d’éviter le recours à des transports polluants.   

L’association Gaïa est l’association écologiste de Sciences Po Toulouse. Fondée en 2011, elle réunit aujourd’hui une trentaine de membres actif.ve.s au sein de l’école. Elle met en place plusieurs actions au sein de l’établissement : Vente de paniers de fruits et de légumes de saison, de gourdes et de produits zéro déchets, Ateliers DIY pour faire des produits ménagers ou cosmétiques, des cours de cuisine végétarienne collectifs, Organisation de vide-dressing pour inciter l’achat de vêtements de seconde main, gestion d’un jardin et d’un compost accessible à tou.te.s ; Mise en place d’un « plan lumière » pour réduire la consommation d’électricité,  d’un plan papier pour réduire la consommation de papier. Elles organisent des évènements de sensibilisation : soirées ciné-débat films en rapport avec les enjeux climatiques, conférences sur les différents courants de l’écologie, fresque du climat à chaque rentrée scolaire (en collaboration avec l’administration de Sciences Po Toulouse), diffusion de podcasts sur les thèmes de l’écologie au sein d’une émission nommée “10 années à vivre”.

Elle mène également des actions en dehors des locaux de Sciences Po Toulouse : Gaïaction (projet qui consiste à diffuser et rendre accessible à tous, les projets menés par des associations et collectifs écologistes), Gaïaéducation (Gaïa conçoit un programme de sensibilisation aux enjeux de la nature pour des classes de seconde en lycée professionnel défavorisé, en partenariat avec le programme d’égalité des chances Dispo), Gaïaécole (sensibilisation aux enjeux écologiques et climatiques dans les écoles primaires), Clean Up Day (Gaïa participe aux initiatives de ce mouvement mondial de ramassage des déchets. Elle organise chaque année à cette occasion des ramassages de déchets dans la ville de Toulouse afin de la rendre plus propre), Expédition 7e Continent (généralement en juillet et août, deux binômes de l’association Gaïa prennent le large à bord d’une goélette de 28 mètres afin de s’informer et de sensibiliser le public aux questions de la pollution plastique et de la préservation des océans), COP2 Etudiante (un groupe d’étudiant.e.s membres de Gaïa ont participé aux groupes de travail au nom de l’établissement en 2021).

Le CTE organise également des évènements de sensibilisation.
En mars 2021 et 2022, il a organisé le 1er Cyber World CleanUp Week au sein de l’école pour sensibiliser à l’empreinte numérique de chacun.e. Cet événement à destination des étudiants et du personnel enseignant et administratif, a permis de supprimer de nombreux mails et fichiers stockés sur les drives. Le CTE souhaite pérenniser l’événement afin d’en faire un rendez-vous annuel pour apprendre les bons gestes numériques (nettoyer sa boîte mail et son drive, mieux gérer ses réseaux sociaux, recycler ses déchets électriques et électroniques, etc.). De plus, le CTE s’est associé avec La Rebooterie de Toulouse pour collecter les déchets électriques et électroniques au sein de l’école afin de les recycler et leur donner une seconde vie.
En mars et avril 2022, La 1ère édition de la semaine de l’écologie et de la solidarité a été organisée, en partenariat avec les associations étudiantes, le CTE et le RESES.

Au sein de Sciences Po Toulouse, il y a un réseau professionnel d’appui des anciens engagés dans la transition. Ils organisent des séminaires et ateliers de professionnalisation sur les métiers de la transition écologique grâce à de multiples réseaux d’anciens étudiant.e.s engagé.e.s dans les métiers de la transition. Ils font la promotion du MOOC et des vidéos d’UVED  «A la découverte des métiers de la transition écologique » pour mieux connaître ces métiers. Les ancien.nes élèves du parcours TERS (Transition écologique, Risques et Santé) ont un groupe sur LinkedIn, D3P1 " Parcours Transition écologique", pour échanger sur les stages et les offres d'emploi. Un autre groupe sur LinkedIn, « Club Développement durable », animé par l'association Sciences Po Toulouse Alumni, réunit les diplômés de Sciences Po Toulouse et les étudiants actuels sur les métiers de l’écologie, de l’environnement, de l’énergie et de la responsabilité sociale des entreprises.

En savoir plus

Accord de Grenoble

  • Signataires

Type d'initiative

  • Sur le campus