Aller au contenu principal

Description

En 2002, Sciences Po Rennes a ouvert son Campus des Transitions, à Caen, qui propose à ses étudiants, une formation pluridisciplinaire, entre sciences politiques et enjeux climatiques et numériques. C’est un enseignement porté vers la compréhension, la conduite et l’accompagnement des transitions.

Détail

Le Campus prépare ses étudiants à imaginer les territoires de demain avec une variété la plus large d’approches disciplinaires et à les conduire au changement dans une démarche globale en mobilisant toutes les parties prenantes, des outils/ressources en fonction d’un contexte géographique donné et des évolutions de sociétés. Il leur permet de développer de solides compétences en capacité d’adaptation, sens de l’expérimentation, méthodes d’analyse…

Le Campus de Caen forme des "transitionneurs", ce qui appelle une nécessaire démarche prospective. Comment prévoir les espaces et les outils dont nous aurons collectivement besoin dans dix, vingt, trente ou cinquante ans ? Comment anticiper les attentes des générations futures, la résilience indispensable de nos territoires, les choix à adopter dans un monde en évolution rapide et dans un cadre parfois contraint ? Pouvoir s’adapter, envisager des transformations indispensables avec l’esprit critique et le recul nécessaire, contribuer à une décision impliquant un nombre accru d’acteurs supposent des méthodes, un arsenal théorique et des pratiques inédites, qui sont abordés et transmis aux étudiant(e)s dans un esprit d’ouverture.

Comment se passe le cursus : 
Le schéma pédagogique de Sciences Po Rennes est celui d’une spécialisation progressive. 

Dès la troisième année, ils partent un an à l’étranger (dans une université partenaire, ou réaliser six mois en école et six mois en stage dans un autre pays). 

En quatrième année, les étudiants se pré-spécialisent et doivent choisir entre 2 masters : le Master " Concertation et territoires en transition (CTT) " et le Master " Stratégies innovantes des territoires urbains : anticiper les transitions (In Situ) ". C’est l’année où les étudiants travaillent sur des projets directement depuis les territoires, en France et à l’étranger, pour répondre à des commandes d’entreprises ou d’organisations.
Les commandes opérationnelles auxquelles les étudiants devront répondre permettent de dépasser les frontières des disciplines pour imaginer des projets au croisement de l’urbanisme, de la sociologie, des sciences politiques, des arts et du design, insuffler une pensée créative dans l’approche des politiques publiques.
Les étudiant(e)s s’orientent principalement vers les domaines de la concertation, du dialogue, de la prospective, de l’urbanisme ou des énergies renouvelables, dans une optique de gestion de projets et de territoires. 

En cinquième année, ils choisissent une spécialisation parmi 3 : Stratégies innovantes des territoires urbains ; Concertation et territoires en transition ; Génération future et transition juridique. Ces 3 spécialités permettent une approche complète des transitions, à la fois en termes d’espace, et aussi sur les sujets comme les interactions avec les acteurs de la transition, le rapport à la gouvernance, la question du cadre juridique ou le droit des espaces, etc.
Au cours de cette dernière année, ils sont en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), suivant un rythme de trois semaines dans leur structure et d’une semaine de cours.

Afin de croiser réflexions ouvertes, nouvelles formes pédagogiques et découverte des pratiques professionnelles, le Campus a ouvert en 2020, une "pépinière des transitions", dont les activités s’exercent sur plusieurs tiers-lieux du territoire caennais, en collaboration avec de nombreux partenaires : Université de Caen, Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH), plusieurs grandes écoles du territoire dans les domaines de l’art, du design et des sciences de l’ingénieur, les collectivités locales (communauté urbaine, département, région), les acteurs locaux (agences d’urbanisme, Institut d’urbanisme de Normandie, associations, entreprises), permettant de travailler, toute l’année, sur des projets opérationnels sous des formes variées (ateliers, hackathons, stages d’immersion, visites de terrain).

La pédagogie mise en oeuvre au sein du Campus de Caen est innovante car elle se développe autour de quatre principes :

  • Les enseignements sont immersifs : à travers des séquences longues de travail de terrain, des périodes de studio ou d’ateliers en France et à l’étranger, de permanences urbanistiques et des expériences auprès de structures parmi les plus innovantes en Europe.
  • Les enseignements sont territorialisés, grâce aux liens développés avec les acteurs du territoire caennais et normand. Les partenariats sont construits autour de projets très concrets pour l’avenir du territoire. 
  • Les enseignements sont internationalisés, grâce à des contacts internationaux avec des universités nordiques, baltiques et arctiques. L'étude des innovations nord-européennes se prête volontiers à des réflexions sur la ville durable, la participation citoyenne, l’habiter résilient et la prise en compte du changement climatique. Le Campus de Caen est connecté au quotidien avec des universités et professionnels des pays nordiques, baltiques et arctiques. Les accords ne se limitent pas à des échanges en troisième année mais intègrent, chaque semestre, des enseignements de professeurs invités, des workshops communs, des projets binationaux et des séminaires de recherche. Par exemple, les étudiant(e)s peuvent suivre des cours d’urbanistes et architectes norvégiens ou danois reconnus, décoder les racines de l’innovation scandinave...
  • Les enseignements sont modulaires, laissant une large place à des conférences, à un travail en petit groupe, à une entrée pluridisciplinaire (géographie, économie, prospective, arts et design).
En savoir plus

Label

  • Agir ensemble

Type d'initiative

  • Dans l'enseignement