Aller au contenu principal

Description

Confrontée à une indéniable crise urbaine, la ville de Saint-Louis du Sénégal a initié en 1996 une nouvelle politique de gouvernance qui mobilise des acteurs au delà de la scène locale, accorde à la commune de nouvelles compétences dans la gestion de son territoire en faisant notamment appel à la participation des habitants . En effet, dans le cadre de la décentralisation l'État du Sénégal encourage les collectivités territoriales à associer tant la société civile que les ONG à la gestion de la cité dans un mode de gouvernance urbaine.

Cette politique publique est interrogée dans le cadre de la gestion des déchets ménagers. Le jeu d'acteurs intervenant dans ce service urbain est mis en évidence grâce à l'étude des « Assises de Saint-Louis », à l'exploitation d'enquêtes effectuées auprès des habitants de deux quartiers (Diamaguène et Léona) et au sein des GIE (Groupements d'Intérêt Économiques) impliqués dans la collecte et la gestion des ordures ménagères.

 

 

État

  • Valorisé

Types

  • Grain numérique

Mots-clés

SenegalSaint-Louisdécentralisationgouvernance urbainedéchets ménagersetatrentecrisedéveloppement localterritoireDéchets urbainsGéologie de l'Afrique