Aller au contenu principal

Description

Le chantier de construction d'un pont sur l'Oyapock pour relier la rive guyanaise à la rive brésilienne, est, comme tout grand chantier, tout d'abord prospecté par l'INRAP (Institut national d'archéologie préventive) qui procède ensuite à une fouille sur le site de la Pointe morne.

De 300 à 1700 de notre ère, une cinquantaine de populations amérindiennes ont vécu dans cette région, mais on ne possède que peu d'éléments sur leur civilisation et leur culture. Les premiers occupants ont été les Aristés, puis les Koriabos ont réinvesti ce site. De nombreux tessons de céramique, en particulier des poteries de type anthropomorphes et des urnes funéraires, permettent de recueillir de précieux renseignements.

État

  • Valorisé

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification

Nature pédagogique

  • Documentaire

Types

  • Grain audiovisuel

Mots-clés

développement durablefouille archéologiqueépoque pré-colombienneGuyane françaisecéramiquearchéologie

Contributeurs

Marcel Dalaise

CNRS Images