Aller au contenu principal

Description

En 1989, 1990 et 1991, des sécheresses successives ont amené les législateurs à revoir la demande en eau. Un modèle mis au point par l'Irstea permet d’évaluer la demande en eau agricole. Il est utilisé pour tester les principaux instruments de gestion du législateur, la tarification et les quotas.

 

État

  • Valorisé

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification
  • Paternité

Nature pédagogique

  • Cours

Niveau

  • Bac+3

Types

  • Grain audiovisuel

Mots-clés

agriculturesécheresseeau agricole

Contributeurs

Sylvie Morardet

Cemagref

Michel Raulet

Cemagref