Aller au contenu principal

Description

La frontière et le difficile partage des eaux. Qu’elle soit transversale et partage les eaux entre amont et aval, ou qu’elle sépare les deux rives, toute frontière fondée sur l’eau est source de conflits ou d’accords difficiles, plus que de coopérations internationales. Les situations de fait reposent moins sur des principes de droit contestables que sur la loi du plus fort. Il est possible d’établir une partition entre accords de gestion et situations conflictuelles latentes ou avérées. Il existe des « guerres de l’eau » informulées mais les projections démographiques et d’éventuels changements climatiques laissent entendre que ces conflits frontaliers s’aggraveront dans les prochaines décennies.

État

  • Valorisé

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification
  • Paternité

Nature pédagogique

  • Présentation

Niveau

  • Bac+5

Types

  • Vidéo (+ de 10 min)

Mots-clés

géographiedroitPopulation (Démographie)changement climatiqueconflitdémographiedroitgéographiegéopolitiqueterritoire

Contributeurs

Jacques Bethemont

Patrick Picouet