Aller au contenu principal

Description

Identifier l'origine d'une perturbation, discriminer un stress physique ou chimique, et quantifier les liens de cause à effet des pollutions supposent de recueillir des données nécessaires à l'évaluation de la qualité des eaux. À l'heure actuelle, la majorité des données est issue de tests de laboratoire, obtenue dans un cadre très contrôlé. Les données recueillies dans les conditions naturelles sont très parcellaires et encore peu répandues même si leur développement serait extrêmement utile. Quels sont les principes de ces expérimentations in situ, leur intérêt, dans quelle mesure peuvent-elles être déployées à une large échelle ? Les auteurs font le point sur ces questions.

État

  • Valorisé

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification
  • Paternité

Nature pédagogique

  • Cours

Niveau

  • Bac+5
  • Bac+6

Types

  • Grain numérique

Mots-clés

PollutionAction des eauxexpérimentationqualité des eauxpollutionmilieu aquatiquetoxiques

Contributeurs

Olivier Geffard

Cemagref

Benoit Ferrari

Cemagref

Arnaud Chaumot

Cemagref

Bernard Montuelle

Cemagref