Aller au contenu principal

Description

Peut-on « profiter » de la seconde pour sortir de la première ? La crise mondiale actuelle a été présentée comme une crise financière, puis une récession économique. On a admis qu’elle était aussi une crise sociale, provoquée par des inégalités excessives. On a peu parlé de sa composante écologique, comme si cette dernière était sans influence. On peut montrer que ce n’est pas le cas et qu’en retour la façon dont on tente de sortir de la crise peut soit amplifier les risques environnementaux, soit les réduire. Ce qui compte n’est pas de « relancer » l’économie mais de la réorienter radicalement, en abandonnant le culte de la croissance.

État

  • Valorisé

Types

  • Vidéo (+ de 10 min)

Mots-clés

ClimatologieenvironnementScience politiquealtermondialismeclimaténergieenvironnementOGMperspective énergétiquepolitiquerécessionsolidarité internationale

Contributeurs

Jean Gadrey

Sandrine Rousseau