Aller au contenu principal

Description

La pollution lumineuse a de nombreuses conséquences sur la biodiversité. La lumière artificielle nocturne possède en effet un pouvoir d’attraction ou de répulsion sur les animaux vivant la nuit. Ce phénomène impacte les populations et la répartition des espèces : certaines d’entre elles - insectes, oiseaux, jeunes tortues marines, etc. - attirées par les points lumineux, sont inévitablement désorientées vers des pièges écologiques. D’autres qui évitent la lumière - chauves-souris, mammifères terrestres, lucioles et vers luisants, etc. - voient leur habitat se dégrader ou disparaître. L’éclairage artificiel peut ainsi former des zones infranchissables pour certains animaux et fragmenter les habitats naturels. Il apparaît donc indispensable de préserver et restaurer un réseau écologique propice à la vie nocturne : la Trame noire.

La journée a été organisée par l'Agence française pour la biodiversité et l'Unité mixte de service Patrimoine naturel dans le cadre du centre de ressources Trame verte et bleue et en partenariat avec le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification

Nature pédagogique

  • Présentation

Types

  • Grain audiovisuel

Mots-clés

Trame noiretrame verte et bleuePollution lumineusedroitcontinuités écologiques

Contributeurs

Samuel Busson

Cerema