Aller au contenu principal

Description

Le développement des capteurs individuels à bas coût implique que la mesure en continue des concentrations en polluants atmosphériques n’est plus réservée à des « experts » à des laboratoires, ni aux endroits fixes. On assiste actuellement à un déploiement rapide de ces capteurs, assistés d’algorithmes qui se doivent d’être toujours plus puissants afin de gérer et d’exploiter les énormes bases de données ainsi générées.
Quelles seraient les implications scientifiques ou politiques, si une majorité de citoyens s’équipaient de capteurs individuels de polluants atmosphériques ?
Est-ce que le fait que les citoyens acceptent de porter ces instruments va de pair avec sensibilisation croissante, du public comme des pouvoirs publics ?

À l’occasion de ses 60 ans, l’APPA (Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique) souhaite en partenariat avec EFCA (European Federation of Clean Air and Environmental Protection Associations) et le laboratoire PC2A (PhysicoChimie des Processus de Combustion et de l’Atmosphère) explorer ce sujet au travers d’un colloque international de 2 jours intitulé "Capteurs individuels de pollution Atmosphérique : Innovation ou Révolution ?" qui s'est déroulé les 29 & 30 novembre 2018 à Villeneuve d’Ascq (France).

État

  • Valorisé

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification

Nature pédagogique

  • Présentation

Niveau

  • Bac+5

Thèmes

  • Environnement - Santé

Types

  • Vidéo (+ de 10 min)

Mots-clés

polluants atmosphériquesqualité de l'airpollen

Liste de ressources