Aller au contenu principal

Description

La science du génie sanitaire: devant de nouveaux paradigmes ?

Le cadre juridique pour le traitement des eaux résiduaires urbaines est défini par la directive 271/91 de la Communauté européenne. Depuis le lancement de cette loi, les techniques, mais aussi les mentalités ont évolué… Il n’en est pas moins vrai que l’objectif fixé par la directive reste encore valable.

Il est donc intéressant d’examiner les techniques actuelles du génie sanitaire à la lumière de la directive pour savoir dans quelle mesure l’esprit et les lettres de la loi ont été respectés.

La situation actuelle de l’assainissement est le résultat d’une série d’options, et de l’application de quelques principes de base issus d’une évolution historique des idées et des techniques. L’émergence de ce qu’on appelle « Assainissement écologique » ou ECOSAN remet en question les options actuelles. Dans la catégorie ECOSAN, on trouve actuellement des techniques dont certains constituent une avancée dans la protection de l’environnement, tandis que d’autres relèvent encore de concepts dépassés.

D’après Joseph Országh, il est temps d’établir et de bien définir les nouveaux principes de base de la science du génie sanitaire, principes qui deviendront sans doute les nouveau paradigmes de cette science. Il propose l’extension du génie sanitaire à l’approvisionnement en eau de la population. De ce fait, les six principes de base qu’il a formulés pour l’Assainissement Écologique concernent aussi bien l’eau potable que les eaux usées.

État

  • Valorisé

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification

Types

  • Grain audiovisuel

Mots-clés

Génie urbain. Technique sanitaire et municipaleL’eaueaugestion durablegénie sanitaire

Contributeurs

Joseph Orszagh