Aller au contenu principal

Description

Ce MOOC 2E2D est complémentaire au MOOC « Environnement et développement durable » produit et coordonné par UVED en 2015. Ce premier MOOC portait sur les connaissances de base, les fondamentaux du domaine et était à destination particulièrement des étudiants pour favoriser le continuum bac-3/bac+3.

Le deuxième MOOC qu’UVED propose porte quant à lui sur les compétences. Il est prioritairement à destination des enseignants du primaire au supérieur et se veut plus opérationnel. La dernière semaine du MOOC « Environnement et développement durable » introduisant ces questions, ce MOOC 2E2D assure donc une forme de continuité permettant aux enseignants d’éduquer à l’E2D et d’intégrer le développement durable dans leur projet d’école.

État

  • Labellisé

Langues

  • Français

Licence Creative Commons

  • Partage des conditions à l'identique
  • Pas d'utilisation commerciale
  • Pas de modification
  • Paternité

Mentions Licence

  • Sciences de l'éducation

Nature pédagogique

  • Cours

Niveau

  • Bac+1
  • Bac+2
  • Bac+3
  • Bac+4
  • Bac+5

Thèmes

  • Education à l'environnement et au développement durable
  • Institutions, acteurs, sociétés et territoires

Types

  • Parcours thématique

Mots-clés

actions d'éducation environnementaleéducation à l'environnementdéveloppement durable
  • La pédagogie par projet
  • Un exemple de mise en œuvre de la pédagogie par projet à l'école primaire
  • Un exemple de mise en œuvre de la pédagogie par projet dans l'enseignement secondaire
  • L'objet FABuleux, un exemple de pédagogie par projet
  • Les questions socialement vives et les controverses
  • Traiter les questions socialement vives à l'école primaire : le conte, déclencheur du débat
  • Un exemple de mise en œuvre des controverses dans l'enseignement secondaire
  • Un exemple de mise en œuvre des controverses dans l'enseignement supérieur
  • Le débat et les discussions à visée philosophique
  • Un exemple de mise en œuvre de la discussion à visée philosophique à l'école primaire
  • La discussion à visée philosophique en lycée
  • Le débat et les discussions à visée philosophique dans l'enseignement supérieur
  • Fondements de la pédagogie critique
  • Exemples de mise en œuvre de la pédagogie critique
  • Stratégie pour une démarche globale en éducation à l'environnement et au développement durable à partir de l'exploration du milieu de vie
  • Qu'est-ce qu'une enquête ?
  • Mettre en œuvre la pédagogie de l'enquête en éducation au développement durable
Télécharger le fichier

Elisabete Linhares, Professeur Assistant, Institut Polytechnique de Santarèm (Portugal)

Les questions controversées sont nombreuses dans la société, plusieurs exemples peuvent être donnés comme la construction de barrage, le nucléaire, les biotechnologies, le changement climatique. La discussion de controverse est une pratique pédagogique susceptible de déclencher une évolution des processus cognitifs, communicatifs, sociaux et démocratiques ouvrant la voie à la littératie scientifique et à une citoyenneté participative. Les activités de discussion peuvent être réalisées ayant recours aux jeux de rôle, je vous propose donc de mieux explorer ce sujet. 

Dans le jeu de rôle, chaque participant se voit attribuer un rôle et doit incarner un personnage permettant aux étudiants de participer à la discussion à partir de différents points de vue sur différentes questions, qu'elles soient scientifiques, sociales ou environnementales. Le recours aux jeux de rôle place les participants dans des situations bien définies et il identifie également les obligations et responsabilités des personnages, ce qui contribue à approfondir la réflexion sur les conséquences de leurs actions. 

La valeur fondamentale de cette stratégie didactique réside dans son potentiel d'ouverture du milieu scolaire à une dimension qui dépasse les savoirs scientifiques par la socialisation et contextualisation des savoirs, l'objectif fondamental est d'aider les étudiants à devenir des membres actifs de la société. Une situation de simulation, comme nous pouvons le voir sur l'image, expose les étudiants à des faits de la réalité, ce qui permet d'activer des expériences, des significations et des identités et les implique dans les problématiques. Les moments de partage, les discussions et les réflexions sont essentiels, non seulement pour apprendre comme pour comprendre, tout ce processus de partage des idées de différents personnages peut sensibiliser les étudiants sur le mode de fonctionnement de la société et sur leur propre façon d'agir et de vivre. En fonction des caractéristiques de la classe et des objectifs de l'enseignant, il est possible de définir différentes approches au jeu de rôle, un modèle de proposition didactique est celui que nous voyons affiché sur ce tableau. 

Pour commencer, il est important de choisir une controverse qui fasse objet d'un traitement médiatique dans la société, qu'il existe des débats entre spécialistes sur ce sujet, ces caractéristiques aident à motiver et permettent aux étudiants de participer activement au processus de prise de décision en faisant appel à la prise de conscience sur l'existence des risques et des intérêts en jeu. Nous allons voir, de façon plus détaillée, ce qui caractérise chacune de ces phases. 

Tout d'abord, il faut commencer à introduire la question controversée avec le groupe d'étudiants engagés dans la recherche, c'est une façon d'avoir accès au savoir préalable et de stimuler leur curiosité en se posant des questions donnant des pistes sans donner une opinion sur ce sujet. Au cours de cette phase de travail individuel, les éléments de chaque groupe doivent rechercher des informations pour arriver à argumenter et à jouer son personnage, de façon à rédiger un rapport individuel sur le secteur que le personnage représente. Tout cela ayant pour base une liste proposée par l'enseignant, ces sources d'informations permettent une appropriation de connaissances et la réflexion nécessaire pour prendre conscience du rôle à jouer. À considérer que l'efficacité du jeu de rôle peut exiger à l'enseignant, préparer les consignes à fournir aux étudiants, motiver l'adoption d'un rôle et définir les temps appropriés pour la mise en œuvre de l'activité. Les consignes peuvent intégrer des orientations qui permettent aux participants une meilleure compréhension du sujet en fournissant des questions d'orientation pour chaque secteur, comme nous le voyons sur cette image. Après la collecte des données qui sont relatives à la prise de décision de chaque personnage, le groupe se réunit afin d'échanger des avis sur la question en étude, en accord avec son personnage. 

Cette phase constitue donc un moment de partage avec la classe, la décision du groupe est présentée à la classe et discutée en fonction des divers arguments. Dans ce contexte, l'enseignant est facilitateur de l'exercice plutôt que source de connaissance, mais il doit jouer un rôle actif en posant des questions réflexives pour accroître la prise de conscience des étudiants, la simulation de personnages encourage les étudiants à découvrir une façon particulière de penser plutôt que de mémoriser des faits, ce qui favorise le développement de compétences. 
L'évaluation du jeu de rôle doit se centrer sur les diverses étapes du travail réalisé c'est-à-dire le travail en groupe, les rapports individuels, les réflexions du groupe bien comme la discussion qui est menée en classe par chaque groupe. 

Comme tout outil pédagogique, des avantages et des difficultés sont identifiés, en ce qui concerne les avantages pour les étudiants, le jeu de rôle favorise le développement de leurs capacités d'argumentation, de leur savoir scientifique, des savoirs didactiques bien comme les attitudes. La simulation de différents groupes d'individus impliqués dans une problématique est décisive pour la compréhension plus approfondie du thème. Les discussions menées par le groupe de travail et en classe permettent donc le développement du raisonnement et de la communication, la capacité argumentative est ainsi travaillée bien comme s'installe aussi un plus grand respect envers l'opinion des autres. En participant dans ces situations didactiques, les étudiants apprennent aussi à mettre en œuvre un jeu de rôle, les difficultés identifiées par rapport au système éducatif se doivent à l'extension des programmes d'études, à l'utilisation de tests d'évaluation centrés sur la mémorisation, le manque de familiarité avec cette méthode, tout comme la complexité des questions en discussion, tous ces facteurs peuvent contribuer donc et constituer de forts obstacles à l'intégration de la discussion dans les cours. 

En conclusion, la discussion par le jeu de rôle représente donc une méthode encourageante dans la formation de citoyens capables de faire face aux diverses exigences et aux changements de la société actuelle, car elle permet de réunir divers facteurs favorables au développement de compétences.