Aller au contenu principal

Description

Pour l’année universitaire 2008-2009, le choix de notre territoire de projet, l’arrondissement de Beykoz à Istanbul, est lié à sa situation dans la région métropolitaine d’Istanbul et ses relations avec le Bosphore et la Mer Noire, sa richesse en ressources naturelles et éléments patrimoniaux, la multiplicité de ses formes d’urbanisation.

La diversité économique et sociale, les enjeux environnementaux présents sur son territoire, les potentialités de mutation et de renouvellement liées aux multiples friches industrielles en font un arrondissement où établir et maintenir les équilibres entre urbanisation et préservation devient la condition sine qua non d’inscrire ce territoire et les ressources qu’il contient, dans un processus de « soutenabilité ».

Et la question fondamentale qui se pose est la capacité de l’architecte à participer, par ses propositions d’organisations spatiales, à la mise en place et/ou au maintien de cet équilibre.

État

  • Valorisé

Types

  • Grain numérique

Mots-clés

IstanbulbibliographieAysegül Cankatnaturecultureurbanitéurbanisationterritoire soutenabledéveloppement durableUrbanisme. Aménagement du territoire

Contributeurs

Cemagref