Aller au contenu principal

Description

Avec la transition énergétique, des changements profonds sont à l’œuvre, impulsés par des contraintes majeures :

  • les limites des ressources fossiles;
  • les impacts environnementaux et les risques associés à la production et à l’usage des énergies fossiles –en premier lieu le changement climatique- ;
  • les besoins d’une population plus nombreuse, aspirant à de meilleures conditions de vie.

Réduire de manière drastique la place des énergies fossiles carbonées implique à la fois :

  • de produire de l’énergie autrement (à partir d’énergies renouvelables ou autres sources décarbonées) ;
  • et maîtriser nos consommations énergétiques pour tous les usages et dans tous les secteurs.

Production d’énergies alternatives ou efficacité énergétique : une multitude de technologies apportent des solutions partielles. Mais aucune technologie, ni aucune énergie n’est aujourd’hui une solution miracle. Des combinaisons spécifiques sont à mettre en place. Rien ne sera possible sans modification des usages et des comportements, à travers des formes de sobriété.

Dans ces transformations majeures du paysage énergétique, les changements technologiques se combinent et interagissent avec des mutations économiques, politiques et sociales. Les systèmes énergétiques sont plus que jamais des systèmes complexes.

Du fait de la diversité des contextes et des solutions, de la multiplicité des échelles et des acteurs, c’est volontairement que nous parlons de transitions énergétiques au pluriel.

L'ambition de cette collection est de donner les clés de d'analyse de ces situations complexes, décrypter les enjeux et les leviers d’actions et permettre d'imaginer et d’évaluer les réponses adaptées à chaque contexte et à chaque échelle.

 

Deux niveaux de difficulté sont proposés selon les contenus de ce parcours : le niveau "Débutant" s'adresse aux apprenants de niveau Bac à Bac+3 (Licence), tandis que le niveau "Approfondi" est plutôt destiné aux apprenants de niveau Master et +.

Niveau

  • Bac+1
  • Bac+2
  • Bac+3
  • Bac+4
  • Bac+5
  • Bac+6

Langues

  • Français

État

  • Labellisé

Thèmes

  • Sciences de la planète et de l'univers
  • Changements globaux
  • Gestion des ressources naturelles
  • Evaluation et gestion des risques
  • Gestion et aménagement des territoires
  • Eco-conception et éco-technologie
  • Institutions, acteurs, sociétés et territoires

Licence Creative Commons

  • Pas de modification
  • Paternité
  • Pas d'utilisation commerciale

Nature pédagogique

  • Cours

Types

  • Parcours thématique

Mots-clés

technologiescontraintes environnementalessystème énergétiquechaine énergétiqueACVtransition énergétique

Transitions énergétiques - Coût global de l'électricité et de la chaleur

Voir la ressource
Transitions énergétiques - Coût global de l'électricité et de la chaleur

Description

En continuité avec le module 2_2, ce module 2_3 développe le calcul du coût global dans le cas des réseaux de production d'électricité (ou de chaleur), c'est-à-dire des systèmes destinés à satisfaire une demande, fluctuante dans le temps, d'une énergie non stockable. Il aborde la modélisation de la demande et le choix d'un parc de centrales de production optimal et du coût global associé. Les notions de coût marginal de court terme et de coût marginal de long terme sont introduites.

Les limites du raisonnement en coût global sont discutées, compte tenu du fonctionnement des marchés libéralisés, des contraintes imposées par les technologies ou de l'intégration des coûts des externalités (pollution par exemple). Le levier d'action lié à la gestion de la demande, comme alternative à l'investissement dans des nouveaux moyens de production, est mis en lumière.

Contributeurs

Bernard Bourges

IMT Atlantique

Jérôme Adnot

Mines ParisTech

Aurore Martins

IMT Atlantique

Michel Falempe

Mines Albi-Carmaux

Natacha Gondran

Mines Saint-Etienne

Didier Grouset

Mines Albi-Carmaux

Patrick Maillé

IMT Atlantique

Nadia MAIZI

Antoine Rabain

Judith Sausse

IMT - Institut Mines-Télécom

Nicolas Thiollière

IMT Atlantique

Stéphanie Tillement

IMT Atlantique